Suite à mon premier coup de gueule sur les bouchers, je suis quand même retournée chez mon premier boucher.
Et oui, entre ma fierté et l’hygiène, je ne pouvais pas trop hésiter… Et puis l’appel du poulet rôti le week-end était trop grand…

Donc me voilà rentrant chez mon boucher habituel, après 4 mois de boycott… et je demande un poulet rôti. Et je précise un « petit » poulet rôti quand même. Mais problème il n’y avait que des poulets OGM qui avaient dû être engraissés à mort vu leur taille.
Et là, mon boucher me dit :
« si vous voulez je peux vous faire un demi-poulet ». Non mais y a vraiment écrit grosse truffe sur mon front ou quoi ????

Et il ajoute de suite après :
« nous avons réfléchi pendant les vacances, et nous allons faire des demi-poulets dorénavant ». Ok, c’est sûr, y a vraiment écrit grosse truffe sur mon front !!

Et je suis repartie avec mon demi-poulet rôti et le sentiment d’avoir été prise pour une bonne poire pour la deuxième fois…